Cellules Paroissiales d’Evangélisation – CPE

Du géant endormi à une paroisse de feu !

Pourquoi ?
Comment ?
Pour qui ?
Les quatre « pourquoi ? »
Les sept buts
Déroulement de la rencontre
Processus d’évangélisation
Historique
Historique de la mise en place sur l’ensemble pastoral
Prière pour l’évangélisation

 

‘’La rencontre dans les maisons pour partager les joies et les attentes qui sont présentes dans le cœur de chaque personne est une véritable expérience de l’évangélisation, très similaire à ce qui est arrivé dans les premiers jours de l’Eglise ‘’ (Pape François aux CPE)

Pourquoi ?

« Allez par le monde entier, proclamez l’Evangile à toutes les créatures »
(Mc16, 15)
Jésus est venu pour sauver les hommes.
C’est notre vocation de baptisés d’être missionnaires. Tous ceux qui ont authentiquement vécu la rencontre avec Jésus ressuscité ressentent l’appel de l’Esprit Saint à devenir évangélisateur.

La nécessité d’une nouvelle évangélisation
Dans nos pays à forte tradition chrétienne, de nombreuses personnes ont perdu la foi. C’est pourquoi une nouvelle évangélisation est nécessaire. Pour notre paroisse, c’est une grâce de se sentir aujourd’hui tout entière appelée par cet élan missionnaire. Une des méthodes choisie dans notre ensemble pastoral est le Système des Cellules Paroissiales d’Evangélisation. Ce système, basé sur la prière, le service et les rencontres hebdomadaires entre laïcs, permet de retrouver le sens des premières communautés chrétiennes.

Comment ?

La Prière – l’Adoration

La prière doit être le point de départ de toute évangélisation et doit l’accompagner pas à pas.

  • Stusmv34L’adoration : chaque membre de cellule est invité à une heure d’adoration par semaine pour porter l’évangélisation (cliquez ici pour connaître les horaires d’adoration dans nos paroisses).
  • Une prière personnelle : chaque évangélisateur choisit en prière quelques personnes qu’il confie au Seigneur quotidiennement. Ainsi, il sera guidé, soutenu et éclairé dans son rôle de serviteur. Il apprend à prier en s’ouvrant à l’action de l’Esprit Saint, à reconnaître la présence de Jésus dans sa vie en devenant attentif aux signes concrets de son Amour pour lui.
  • Durant la rencontre de cellule, les membres prient ensemble pour ceux qu’ils évangélisent.

Le Service

Comme Jésus lui-même, venu pour servir, et non pas pour être servi, la première mission de l’évangélisateur est d’être disponible pour ceux qui l’entourent. Par le service, l’évangélisateur témoigne par des actes de la foi qui le porte. Il est, de cette façon, un disciple de Jésus.

Pour qui ?

Les Cellules Paroissiales d’Evangélisation
Elles sont constituées de 6 à 12 personnes.
Elles sont destinées à s’agrandir et à se multiplier : chaque membre de la cellule amène peu à peu de nouvelles personnes (parents, voisins, amis, collègues de travail ou de loisirs). Quand il y a au moins 12 membres, la cellule se multiplie et les deux nouvelles cellules recommencent à s’agrandir.

Les cellules sont des lieux privilégiés pour :
* les évangélisateurs : chacun est porté, lors des réunions, par les autres membres de la cellule. Les réunions permettent de se ressourcer : on n’évangélise pas seul.« La foi se renforce en la donnant » nous dit Jean-Paul II

* les évangélisés : pour ceux qui reviennent vers L’Eglise, après en être restés loin pendant longtemps, la cellule est en quelque sorte une communauté de médiation avant la grande communauté qu’est la Paroisse.


Les quatre « pourquoi ? »

* le Système :
parce que c’est un ensemble organique avec une référence constante au Pasteur où toutes les parties ont une relation et une dépendance réciproque: à travers une structure adéquate il concourt au développement de ce corps vivant qui représente l’Eglise.

* des Cellules :
parce que c’est l’unité biologique fondamentale, capable d’avoir une vie autonome et de donner la vie à travers un processus de multiplication. Ainsi la Cellule d’Evangélisation est un petit groupe lié par des relations d’oïkos (c’est à dire des liens familiaux, de travail, d’amitié, d’intérêt en commun) qui vit, se nourrit, grandit et se reproduit. Elle peut se multiplier dès qu’elle atteint une certaine dimension. A ce moment la cellule mère donne vie à deux cellules filles.

* Paroissiales :
parce que le tissu où se greffe le Système des Cellules est exclusivement la Paroisse, définie par Jean-Paul II dans « Christifideles Laici » (N.26) : « Communauté de foi et communauté organique, dans laquelle le Curé, qui représente l’Evêque diocésain, est le lien hiérarchique avec toute Eglise ».

* Evangélisation :
parce que, comme met en garde Paul VI dans « Evangelii Nuntiandi », « l’Eglise existe pour évangéliser ». Ainsi, la cellule, communauté de médiation entre la famille et la paroisse, a comme finalité l’évangélisation, en redécouvrant et en actualisant cet appel fondamental: partager Jésus avec les autres.

Les sept buts

La cellule a sept objectifs :

1. Grandir dans l’intimité avec le Seigneur
2. Grandir dans l’amour réciproque
3. Partager Jésus avec les autres
4. Développer le ministère dans le corps mystique qu’est l’Eglise
5. Donner et recevoir du soutien
6. Former de nouveaux responsables
7. Approfondir notre identité de foi

 Ces sept objectifs tracent le chemin collectif de la foi et font de la cellule un lieu de sainteté où l’Evangile est vécu.

Déroulement de la rencontre

Elle a lieu une fois par semaine et dure maximum 1h30.
Elle se passe chez un des membres de la cellule.
Elle est centrée sur l’évangélisation => la théorie du filet.
Elle se déroule toujours selon le même schéma :

* Chants et prière de louange,
* Partage (réponse à 2 questions : qu’est-ce que Dieu a fait pour moi ? et qu’est-ce que j’ai fait pour Dieu ?)
* Enseignement de notre curé l’Abbé Dedieu (écrit et audio),
* Approfondissement de l’Enseignement,
* Annonces paroissiales,
* Prière d’intercession,
* Prière des frères.

Processus d’Evangélisation

Le filet
Le processus d’évangélisation se déroule en huit étapes illustrées de façon schématique :

le-filet-172x300

« Venez à ma suite et je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes » (Mc 1, 17)

1. l’oïkos : choisir des membres de son entourage (voisins, famille, collègues de travail ou de loisir, amis…) Mon oïkos est vraiment pour moi un lieu unique : si je ne lui annonce pas l’Evangile, personne d’autre ne pourra le faire à ma place.

2. la prière : c’est le point le plus important de ce processus et doit accompagner toutes les étapes suivantes.
Prier pour les membres de son oïkos.

3. le service : c’est le grand secret que nous avons appris de Jésus lui-même: le Fils de l’homme, dit-il, n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude. « (Mc 10,45). Et il ajoute : « Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous » (Jn 13, 15). En servant nos frères, nous servons Jésus. C’est l’étape dans laquelle nous offrons au frère un témoignage d’amour, car l’amour exprimé dans le service est une clef qui permet d’ouvrir les cœurs.

4. le partage : le frère duquel nous avons gagné la confiance s’ouvre à l’Evangile, en passant le pont de l’amitié que nous avons construit avec le service. A ce moment nous pouvons partager non pas sur nous-mêmes, mais sur Jésus et son action dans notre vie.

5. l’explication : C’est le moment où nous répondons aux questions. Il faut avoir une grande sensibilité, de la patience et de la charité pour aider le frère à dépasser les préjugés, les hésitations et les peurs.

6. l’invitation : C’est le moment où l’annonce commence à faire naître dans le cœur du frère, le désir de confier sa vie à Jésus. L’évangélisateur l’invite alors à participer à la rencontre de cellule.

7. la vie en cellule : Quand le frère s’approche de la cellule, il s’aperçoit qu’il est attendu et désiré. Les frères réunis en cellule sont un instrument idéal pour accueillir, soutenir et accompagner le nouvel arrivé sur un chemin de découverte de Jésus. Pendant la rencontre, le frère sentira le besoin d’approfondir son propre engagement, de connaître la communauté ainsi que son Pasteur.

8. l’entrée dans la communauté paroissiale : La cellule fait partie d’un corps, la paroisse, dans laquelle chaque nouveau disciple trouve naturellement sa place. Ayant pris conscience des dons que le Seigneur lui a donnés, il voudra à son tour Le servir et assumer des responsabilités à l’intérieur de la paroisse.

Historique

Cette nouvelle évangélisation est née en Europe grâce à Don Piergiorgio Perini (dit Don Pigi), curé d’une paroisse milanaise. Celui-ci, confronté à la baisse de fréquentation de la messe dominicale et à la tiédeur de ses paroissiens, fut en proie à une remise en question de son ministère de curé.
Après la lecture d’un article, Don Pigi partit en 1986 en Floride, où avait été adoptée une méthode d’évangélisation, dénommée Système des cellules d’évangélisation. Il y a découvert une paroisse renouvelée par l’ardeur missionnaire et à son retour, a cherché à transposer dans sa réalité italienne, l’expérience qu’il avait vécue.
C’est dans sa paroisse de San Eustorgio que sont nées en 1988 les 4 premières cellules provisoires du continent européen qui se sont vite multipliées. Après 4 ans, on en comptait 70 et actuellement, plus de 150.

Historique de la mise en place sur l’ensemble pastoral

La méthode des cellules paroissiales d’évangélisation offre une occasion concrète de mettre en place une nouvelle évangélisation dans les paroisses, sans en ébranler les structures traditionnelles, mais en les renouvelant de l’intérieur et en faisant un large appel à la participation de laïcs. Elle permet à toute la communauté chrétienne de redécouvrir son identité personnelle la plus profonde, la mission fondamentale qui est la sienne: annoncer le Christ Sauveur. C’est alors la vie de tous les fidèles, prêtres et laïcs, qui se trouve transformée par le souffle vivifiant de l’Esprit Saint.
Après de longs mois de recueil d’informations et de discernement, notre curé l’Abbé Dedieu, a pris la décision de mettre en place les CPE dans notre ensemble pastoral ; il était conscient que cette décision était synonyme d’une implication totale de sa part allant jusqu’à une conversion.
En juin 2014, il appelle 8 paroissiens pour constituer la cellule guide. Ces membres se forment autour de lui pendant 4 mois.
En janvier 2015, ils organisent une formation destinée à tous les paroissiens curieux de cette nouvelle évangélisation.
En avril, suite à cette formation, 4 cellules provisoires vivent la fraternité, la prière et le service.
Le 12 avril, le Pape François décrète la reconnaissance et l’approbation définitive des CPE.
En mai, 2 personnes de la cellule guide, accompagnées de leur curé se rendent au 26è séminaire international des CPE à Milan pour partager les expériences avec leurs frères italiens et du monde.
Le 5 septembre, le Pape François a invité les CPE à Rome : 5100 membres de 22 nationalités différentes reçoivent son message avec ferveur et enthousiasme. 8 paroissiens de notre ensemble pastoral sont présents.

En novembre, après le témoignage de certains membres et l’appel aux paroissiens, 10 cellules définitives voient le jour avec 65 personnes.

L’évangélisation suit son cours, la multiplication des cellules également…
LE GÉANT SE RÉVEILLE !!

Prière pour l’évangélisation

Ô, Jésus, Unique Pasteur de ton troupeau,
Toi qui nous as appelés
pour devenir pêcheurs d’hommes,
rends-nous conscients de la tâche
que tu nous as confiée.

Ouvre-nous tous grands les horizons
du monde entier,
rends-nous attentifs à la supplication
silencieuse de tant de nos frères
qui dans l’obscurité te cherchent,
invoquant la lumière de la vérité
et la chaleur de l’amour.

Par ton sang tout précieux,
répandu pour nous et pour le salut de tous,
donne-nous de répondre à ton appel,
et fais-nous devenir, malgré toutes nos
limites, les messagers joyeux et fidèles
de ton Evangile.

Nous te le demandons
grâce à l’intercession de Marie,
ta Mère ainsi que la nôtre,
à qui nous remettons notre prière.
Amen

Contact : Béatrice Vachon : cpe@stusmv.diocese92.fr – 06 50 01 12 58