Edito du 19 mars

Au bord du puits, une femme devenue missionnaire

Jésus fatigué, sous le soleil de midi, s’assied au bord du puits. Survient une femme samaritaine qui venait puiser de l’eau, et Jésus lui demande de l’eau à boire. Drôle d’histoire ! Pour quel-qu’un qui est habitué aux récits bibliques, ça res-semble à un début d’une histoire d’amour qui se concrétise par un mariage, comme l’histoire d’I-saac et Rébecca en Gn 24 ; celle de Jacob et Rachel en Gn 29 et celle de Moïse avec les filles du prêtre de Madian Ex 2, 16-22 que je vous invi-te à lire. Celle-ci aussi se termine par des noces spirituelles. Il s’agit d’une véritable conversion, un nouveau départ pour cette femme.
C’est vraiment une belle illustration des étapes de la croissance spirituelle. Jésus se penche sur une femme presque exclue de la race des élus. Dans un dialogue très captivant, Jésus va trans-former cette femme qui a une histoire sombre et un coeur blessé en une missionnaire pleine de joie et d’espérance, avec un élan extraordinaire vers les autres. Pour Jésus il n’y a plus de murs de séparation entre les hommes, nous sommes ici au coeur même de la miséricorde de Dieu. C’est exactement cette transformation intérieure que nous sommes invités à vivre pendant le carême. Profitons des occasions qui nous sont offertes dans nos paroisses. Soyons tous missionnaire par notre engagement dans l’évangélisation et par notre témoignage de vie.

Père Savin NIYONSABA

17 Mar 2017