Edito du 25 septembre

Témoigner de notre foi auprès des musulmans

Nous côtoyons de nombreuses personnes musulmanes. Parmi nos voisins, nos amis, nos collègues, les commerçants… Ou encore lorsque nous faisons des missions d’évangélisation en porte-à-porte sur la paroisse. Si nous sommes souvent bien accueillis (et parfois attendus lors des missions), il faut bien reconnaître que nous avons parfois du mal à parler de Jésus -Christ. Notre interlocuteur croit Le connaître puisqu’il pense que le Coran en parle. Et nous risquons d’entrer alors dans une querelle, texte contre texte, avec des accusations mutuelles de falsification de la vérité… Difficile dialogue… Stérile… Face à cette impasse, que faire ? Se taire ? Mais si je crois que Jésus -Christ est l’unique Sauveur, qu’Il a donné sa vie par amour pour mon ami musulman, puis-je le lui cacher ? « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » puis-je dire avec Saint Paul. Il est nécessaire de nous former pour trouver les mots justes pour témoigner de notre foi avec charité. Non pas pour écraser notre interlocuteur avec une vérité. Mais pour lui permettre de dé- couvrir l’amour de Celui qui est la Vérité, le Christ. En profitant des occasions qui nous sont données ou en sachant les susciter. C’est dans cette perspective qu’avec l’association « Mission Angelus » nous proposons sur la paroisse une formation en six rencontres (cf. inté- rieur du bulletin). Parce que nous croyons que le Seigneur aime chaque personne musulmane… jusqu’à mourir sur une croix.

Abbé Dedieu

24 Sep 2016