Edito du 29 janvier

Signe de contradiction

Ce dimanche dans l’Evangile, Jésus nous propose un chemin qui pourrait être considéré comme contradictoire aux yeux du monde contemporain : « Les Béatitudes ». Celles-ci nous rappellent notre engagement de Chrétiens en nous montrant le nouvel esprit du Royaume de Dieu. Elles nous offrent une belle occasion de penser que nous pouvons changer notre entourage en faisant une révolution spirituelle avec les armes de la paix, du pardon, de la solidarité et surtout de la prière. Les Béatitudes : Jésus les a vécues dans sa vie jusqu’à sa mort. Elles nous montrent un chemin de bonheur et une promesse pour l’avenir. Elles nous proposent des attitudes et des comportements à suivre : simplicité, abandon, confiance, miséricorde, volonté de paix, pauvreté du cœur. C’est une invitation à prendre des risques pour l’instauration du Règne de Dieu sur terre. Sainte Thérèse de l’enfant Jésus disait : « Ce qui plaît au Bon Dieu dans mon âme, c’est de me voir aimer ma petitesse et ma pauvreté, c’est l’espérance aveugle que j’ai en sa miséricorde… Ne crains pas : plus tu seras pauvre, plus Jésus t’aimera. » Dieu se manifeste en chacun de nous. Il a besoin de notre voix pour donner du courage à ceux qui sont dans la détresse, de nos pieds pour aller l’annoncer, de notre cœur pur pour aimer et pardonner, de notre intelligence pour construire le bien. Vivons dans l’esprit de « Las Bienaventuranzas ».

P. Alfredo BURBANO

28 Jan 2017