Edito du dimanche 15 mai

« Viens, Esprit-Saint ! »

Tant de fois, ces derniers jours en particulier, nous avons répété cette invocation. En ce jour de la Pentecôte, nous répétons avec une ferveur plus grande encore : « viens, Esprit-Saint ! » Nous connaissons la promesse de Jésus : « si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit-Saint à ceux qui le Lui demandent ! » (Lc 11, 13)
Cette demande n’a pas pour objet un gadget qui viendrait s’ajouter à notre vie et dont nous pourrions user de temps en temps quand nous y pensons : « tiens, au fait, il faut que j’invoque l’Esprit-Saint… »
Cette demande vise à accueillir une Personne dans notre vie pour qu’elle établisse en nous sa demeure : la troisième Personne de la Sainte Trinité. Nous ne voulons pas L’accueillir comme quelqu’un de passage mais comme Celui à qui nous remettons les clés de notre maison : « puisque l’Esprit nous fait vivre, marchons sous la conduite de l’Esprit. » (Ga 5, 25)
Pour prendre une autre image, lorsque nous invoquons l’Esprit-Saint, ce n’est pas pour accueillir un passager dans notre voiture mais pour Lui confier les clés ! Peut-être serons-nous surpris des chemins par lesquels Il veut nous faire passer mais n’ayons crainte : Il veut et sait ce qui est bon, Il veut nous mener à bon port. Ne Lui résistons pas !
Prêts à Lui passer les clés de notre demeure, prêts à Lui passer les clés de notre voiture, redisons avec foi : « viens, Esprit-Saint ! »

Abbé Dedieu, Curé

21 Mar 2016