Edito du dimanche 22 mai

⏸/ ▶

Ce bouton de nos télécommandes illustre en partie ce que nous avons vécu en ce dimanche de Pentecôte.

D’abord, une pause.
Au cœur de nos activités, alors que nous vivons parfois à un rythme effréné, une centaine de pa- roissiens a vécu la retraite de Pentecôte avec le père Dubois pour se préparer à recevoir l’effusion de l’Esprit-Saint au cours de la Vigile.

Cette retraite avait ceci de particulier que nous la vivions sur place et qu’il n’était donc pas nécessaire de bloquer 48 heures dans notre agenda (avec toute l’organisation que cela peut représenter pour des mères de famille par exemple…). C’est une formule de mini-retraite que nous proposerons à nouveau : du 4 au 6 novembre, nous aurons la joie d’accueillir le père Joël Guibert que beaucoup connaissent à travers les livres qu’il a écrits. Cette pause nous a permis de nous ressourcer et de nous préparer à ouvrir davantage nos cœurs à l’Esprit-Saint et à son action dans nos vies. Quelle joie de nous abandonner à Lui : Il appuie sur le bouton pour nous remettre en marche !

’’En effet, il s’agit bien de repartir. Cependant, contrairement à un film, la remise en marche ne nous fait pas simplement reprendre ce que nous avions suspendu pour un temps. Certes, notre vie reprend. Mais quelque chose d’essentiel a changé. Et j’encourage tous ceux qui n’ont pas pu être là cette année à questionner ceux qui ont vécu cette retraite et cette Vigile de Pentecôte.’

Je fais mienne cette prière que nous adressait cet- te semaine le père Cantalamessa : « Je prie afin que les fruits reçus de l’Esprit puissent rejoindre toute la paroisse. »

Abbé Dedieu, Curé

22 Mai 2016